Print this Page

Etapes de Création

Première étape – L’Etape du démarrage (1954-1970)

Au cours de cette période, l’OLN achève la mise en place de grandes infrastructures hydrauliques:

  • 1960 : Barrage et retenue de Karaoun ainsi que 32 Km de tunnels. La retenue a une capacité de 220 millions de mètres cubes et une superficie de 12,30 km2.
  • 1962 : Centrale électrique Ibrahim Abd El Aal (ou centrale de Markaba) dans la Bekaa, d’une capacité de production totale de 2 x 17 = 34 MW.
  • 1965 : Centrale Boulos Arkach sur le fleuce Awali, d’une capacité de production totale de 3 x 36 = 108 MW.
  • 1968 : Centrale Charles Helou, d’une capacité totale de 2 x 24 = 48 MW.
  • Ainsi, l’ONL aurait mis en œuvre entre 1955 et 1968 la totalité du plan hydroélectrique, générant environ 190 MW, soit l’équivalent de 10 à 12% de l’énergie électrique produite actuellement au Liban.
  • 1969 : Le projet d’irrigation pilote pour la région située entre le fleuve Awali au nord et le Sainik au sud, l’entrée est de Saïda et l’aval du lac Anane, à un niveau de 600 m.
  • L’ONL a également exécuté un grand nombre d’études, notamment celles des barrages de Khardali et Bisri (bassin inferieur Litani) d’une capacité de stockage totale de 130 millions de mètres cubes d’eau.

Deuxième étape (1970-1998)

Cette étape a été caractérisée par une relative stagnation, et ceci à cause de la guerre. Au cours de cette période, les activités de l’ONL se sont limitées à :

  • La réalisation des études de faisabilité économique du projet hydro-agricole du Liban-Sud, en collaboration avec l’équipe de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) (1972-1975)
  • L’exploitation des projets d’irrigation et centrales électriques mis en œuvre
  • La mise à jour de l’étude du projet d’irrigation du Liban-Sud
  • La réhabilitation et la modernisation du projet d’irrigation de Qasmieh-Ras El Ain
  • La réhabilitation et la modernisation du projet d’irrigation de la Bekaa-Sud (Phase 1)
  • L’étude du barrage de Bisri
  • L’étude du barrage de Masa Yahfoufeh, pour le stockage de 8 millions de mètre cubes

Troisième étape (2000-2007)

Au cours de cette étape, l’ONL a mis en œuvre le plan de développement des ressources en eau élaboré au début des années 70 (décret No. 14522). Ce plan stipule principalement :

  • La mise en place des cahiers de charge principaux pour la sous-traitance des travaux du projet d’irrigation du Liban Sud (à l’altitude de 800 m). Le consultant en charge de superviser les travaux a été sélectionné depuis 2004, et la procédure de sélection de l’entrepreneur est en cours.
  • La réalisation d’une étude de faisabilité économique de la deuxième phase du projet d’irrigation de la Bekaa sud (6800 ha)
  • La réalisation de l’étude préliminaire du barrage de Kfarsir. L’exécution du barrage sera autofinancée.
  • La réalisation de l’étude de la deuxième phase de modernisation du projet d’irrigation de Qasmieh-Ras El Ain qui a pour objectif d’élargir la zone du projet et d’offrir un service d’allocation de l’eau sous-pression et à la demande.

Permanent link to this article: http://www.litani.gov.lb/fr/?page_id=51